Comment TIDE prépare sa 1re sortie salle-VàD ? (le film français)

CS_Concert-YirrkalaPar Sarah Drouhaud

Retour sur le début de The TIDE Experiment avec la sortie annoncée de Viramundo : A musical journey with Gilberto Gil, premier titre proposé pour une sortie quasi-simultanée salle-VàD dans dix territoires européens.

Expérience passionnante pour défricher de nouveaux modèles de distribution des films fragiles pour les uns, d’ores et déjà vilipendée ou considérée comme inutile pour les autres, The TIDE Experiment est l’un des trois projets retenus à l’automne par le programme européen MEDIA (les deux autres étant Speed Bunch et Edad), dans son action préparatoire « sur la circulation des films en Europe à l’ère numérique ».

Pilotée par les auteurs-réalisateurs-producteurs de L’ARP, avec pour partenaires le réseau Europa Distribution, The Film Agency, les distributeurs Fandango (Italie), Urban Distribution, Wide Management, Goldcrest (Royaume-Uni) et l’agrégateur de droits digitaux Under the Milky Way, TIDE a choisi l’un des quatre films qui bénéficieront de l’expérience : le documentaire musical Viramundo : A musical journey with Gilberto Gil réalisé par Pierre-Yves Borgeaud. Il sera à l’affiche en France (Urban), Belgique (Brunbro), Irlande (Soda), Italie (Nomad), Lituanie (Kaunas), Luxembourg (Brunbro), Pays-Bas (Brunbro), Pologne (Gutek), Portugal (Alambique) et Royaume-Uni (Soda Pictures), entre avril et juillet.

Dans neuf territoires sur dix, il sortira simultanément en salle et en VàD sur iTunes, seule plateforme à tous les couvrir. Orange le proposera, en plus, sur sa plateforme française. En France, afin de ne pas enfreindre la chronologie des médias qui, comme chacun sait, est réglementée, TIDE a opté pour une exploitation digitale ultra-VàD ou VàD premium (ce que n’interdit pas l’accord sur la chronologie des médias), c’est-à-dire démarrant trois semaines avant la sortie en salle et s’achevant ce jour-là, en l’occurrence le 8 mai. Le film devrait être distribué dans une dizaine de cinémas, dont celui de L’ARP, le Cinéma des Cinéastes. « Nous rencontrons l’enthousiasme d’un certain nombre d’entre eux, même si collectivement, c’est plus compliqué », reconnaît la Dg de L’ARP, Florence Gastaud. Car même s’il ne s’agit que d’une expérience, les oppositions sont vives dans l’hexagone quand il s’agit de modifier la chronologie des médias, et notamment chez les exploitants, pour qui l’exclusivité de la diffusion de l’œuvre en salle est constitutive de sa nature cinématographique. La FNCF nous indique qu’elle va envoyer une circulaire à ses adhérents pour les informer de cette sortie VàD anticipée.

800 000 € VENANT DE BRUXELLES

Parmi les attaques, figure aussi l’inutilité d’une expérience subventionnée qui ne correspond pas à la réalité du marché, et qui arrive au moment où la Mission Lescure va formuler des propositions sur la chronologie. « Nos positions sont connues : nous demandons depuis plusieurs années la possibilité d’opérer des expérimentations sur la chronologie des médias, il était donc logique que nous participions à cet appel d’offres. L’intérêt est l’approche multisupport et multipays, afin de faire un retour à la Commission européenne, qui a une vision dogmatique sur le sujet, sur ce qui fonctionne ou pas, et non se plier à elle, répond Florence Gastaud. Il vaut mieux que deux projets sur trois soient portés par des opérateurs français, et ainsi nous prendre en main dans un pays phare du cinéma en Europe, plutôt que nous faire imposer des décisions. »

Sur les 800 000 € attribués par Bruxelles, « 83% seront consacrés aux frais d’édition et de marketing des distributeurs, le reste relevant de coûts de structures liés à un emploi pendant 14 mois », ajoute la Dg en réponse à des attaques sur l’utilisation des fonds européens. 

Lien vers le Film Français :

filmfrancais

Publicités