ADIEU AU LANGAGE DE JEAN-LUC GODARD AUJOURD’HUI ACCESSIBLE LÉGALEMENT À TOUS / GOODBYE TO LANGUAGE BY JL GODARD TODAY ACCESSIBLE TO ALL & LEGALLY

poster448_GOODBYETOLANGUAGE_belgiumTous les spectateurs, à Bruxelles, à Liège, partout en Belgique, à tout moment et sur tous support, peuvent découvrir légalement, aujourd’hui, Adieu au Langage de Jean-Luc Godard, Grand Prix du Festival de Cannes 2014 (dist : Numéro Zéro) :

– au cinéma (Le Cinéma Aventure de Bruxelles, Les Grignoux de Liège) ;

– en VOD (sur  iTunes, UniversCiné.be, VOO, DVDPost, Plush, Proximus TV à partir du 6 février).

Ce mode de diffusion exceptionnel offre à Adieu au Langage l’opportunité de rencontrer tous ses publics : que les spectateurs préfèrent la salle ou choisissent la VOD ; qu’ils aient développé ou non, avec l’émergence du numérique, de nouvelles pratiques.

Cette distribution sur plusieurs écrans (dite aussi en « day-and-date ») tente, ainsi, de profiter pleinement des atouts qu’offre le numérique, tant en termes d’accès aux spectateurs et de développement des publics que de promotion (segmentation des publics, mutualisation, synergies et économies d’échelle). Elle vise à dessiner et évaluer des réponses adaptées aux évolutions majeures du cinéma qui touchent directement ces films de la diversité, aux combinaisons de copies restreintes (concentration de l’offre, accélération de la rotation des films à l’affiche, accès aux salles et aux publics, vieillissement des publics, etc.).

« Il y a des œuvres qui n’atteignent pas le public, trop fragiles pour affronter la salle ou trop peu exposées en salles et qui se voient ensuite quasiment interdire le marché de la VOD, faute de moyens. Or, nous pensons qu’aucun de ces écrans ne doit manquer à un film.  Il y a des œuvres qui pourraient mutualiser leur marketing, rendre exponentiels leurs publics en jouant un peu intelligemment sur ces deux fenêtres. L’objectif de  cette expérimentation est donc bien de renforcer le potentiel de chaque œuvre sur tous ses écrans  et de répondre, avec le soutien de la Commission Européenne, aux difficultés auxquelles ces films et ces distributeurs sont confrontés.» Florence Gastaud, déléguée générale de L’ARP.

La salle de cinéma, considérée comme premier lieu d’exposition des œuvres, demeure au cœur du dispositif. La VOD y est associée. Il s’agit de miser sur la complémentarité entre les supports et de définir l’articulation la plus adaptée, toujours dans l’objectif d’atteindre et de sensibiliser les spectateurs autour des films de la diversité.

« Aujourd’hui, le véritable défi des modèles multi-supports n’est pas tant la simultanéité que de penser une articulation rapide et souple entre la diffusion en salles et celle sur d’autres supports, la VOD au premier chef. Les films les plus audacieux donc les moins commerciaux, ceux qui cristallisent les enjeux de la création contemporaine, ne trouvent plus ou mal le chemin des salles. La notion de durée, la possibilité d’avoir un temps non réductible d’avance pour découvrir un film, n’existe plus avec la salle. Un distributeur doit donc repenser les « lieux » de cinéma pour qu’un film puisse exister dans le temps sans interruption majeure qui condamnerait son exposition. VOD, festivals, événements… sont autant de lieux dont il faut tenir compte avant la sortie salles pour donner la chance aux spectateurs de voir un film. Il s’agit en fin de compte de recréer un espace-temps acceptable pour le cinéma, en dehors des impératifs commerciaux et mercantiles. » Julien Rejl, Numéro Zéro.

Cette diffusion s’inscrit dans le cadre de SPIDE, programme d’expérimentations pan-européennes soutenu par la Commission européenne et coordonné par L’ARP. Il vise à évaluer les atouts du schéma de distribution multi-support, en faveur de la diffusion des films européens, en termes d’offre, d’accès, de promotion des œuvres et de lutte contre le piratage, et à générer une expertise, notamment sur les types d’usages, de publics et de films auxquels ces différents modes de diffusion correspondent.

GOODBYE TO LANGUAGE BY JL GODARD TODAY ACCESSIBLE TO ALL & LEGALLY

All spectators, Brussels, Liege, anywhere in Belgium at any time and on any device, can legally discover “Goodbye to Language” from Jean-Luc Godard, Grand Prix 2014 Cannes Film Festival (dist : Numéro Zéro) :

 – in theaters (Le Cinéma Aventure de Bruxelles, Les Grignoux de Liège) 

– on VOD (on  iTunes, UniversCiné.be, VOO, DVDPost, Plush, Proximus TV from February, 6th).   

This unique delivery method offers to “Adieu au Langage” opportunity to meet all its public: that viewers prefer the theater  or choose VOD; they have developed or not, with the emergence of digital, new practices.

This distribution over multiple screens (also called a « day-and-date ») attempts thus to fully enjoy the advantages that digital offers, both in terms of access to viewers and audience development as promotion (segmentation public, sharing, synergies and economies of scale). It aims to design and evaluate appropriate responses to major evolutions of film directly affecting the diversity of films, combinations of limited copies (concentration of supply, accelerating the rotation of movies playing, access to facilities and public, public aging, etc.).

« There are works that do not reach the public, too fragile to face the theater room or too little exposure in theaters and then see virtually ban the VOD market, lack of resources. However, we believe that none of these screens must not fail to film. There are works that could pool their marketing, make exponential their public playing a little smarter about these two windows. The objective of this experiment is therefore to enhance the potential of each work on all screens and respond, with the support of the European Commission, the difficulties these movies and these distributors are facing. « Florence Gastaud, General Delegate  L’ ARP.

The movie theater, considered as first exhibition of works, remains at the heart of the device. VOD is associated. This is to focus on the complementarity between the media and define the most suitable joint, always with the objective of achieving and educate audiences around the diversity of films.

« Today the challenge of multi-media models is not as simultaneity to think fast and flexible connection between the theatrical release and the other media, VOD primarily. The most daring film so the less commercial, those that crystallize the issues of contemporary creation, no longer find the way or wrong rooms. The notion of time, the possibility of a non-reducible step ahead to find a movie, no longer exists with the audience. A distributor must rethink the « places » cinema for a film to exist over time without major disruption that would condemn its exposure. VOD, festivals, events … are places that need to be considered before the theatrical release to give spectators a chance to see a movie. This is ultimately acceptable to recreate a space-time for film, outside commercial and mercantile imperatives. » » Julien Rejl, Numéro Zéro.

This broadcast is part of SPIDE, pan-European experiment program supported by the European Commission and coordinated by L’ARP. It aims to evaluate the benefits of multi-media distribution scheme for the distribution of European films, in terms of supply, access, promotion works and the fight against piracy, and generate expertise, including the types of uses, public and movies which these different modes of dissemination match.

Publicités