MANGE TES MORTS DEPUIS LE 22 AVRIL AU CINÉMA & LE 6 MAI EN VOD

MANGE TES MORTS sort sur les écrans belges et luxembourgeois :

  • des cinémas à Bruxelles (L’Aventure), Mons (Plaza Art) et à Rumelange (Caramba Cinemas), dès aujourd’hui ;
  • des ordinateurs, tablettes et télévisions connectées aux plateformes VOD*, dès le 6 mai.

 Ainsi, tous les spectateurs, où qu’ils soient en Belgique et au Luxembourg, pourront découvrir le deuxième film de Jean-Charles Hue, sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs. Les publics, par exemple éloignés des salles qui le programmeront, n’auront pas à attendre les quelques semaines habituelles qui séparent les deux sorties (donc à se souvenir qu’ils auraient bien aimé le voir) et participeront ainsi au bouche à oreille.

 C’est une nouvelle étape pour MANGE TES MORTS dans sa « tournée » européenne de sorties en day-and-date, entamée le 26 mars en Slovaquie et qui se terminera à la fin de la semaine au Royaume-Uni (le 25 avril), après les Pays-Bas, la Pologne, l’Espagne et la Tchéquie. En Belgique, cette sortie en day-and-date*, encore exceptionnelle, vient s’ajouter à celles d’une dizaine de longs métrages sortis également en Belgique simultanément en VOD et au cinéma, comme le documentaire L’ESPRIT DE 45 de Ken Loach), le premier film APRÈS LA NUIT de Basil da Cunha ou encore ADIEU AU LANGAGE de Jean-Luc Godard.

 En choisissant ce modèle de distribution multi-support pour MANGE TES MORTS, les distributeurs de ces territoires européens optent pour une stratégie innovante qui permet aux spectateurs d’avoir accès aux films et inversement, aux auteurs de faire exister leurs œuvres auprès de leurs publics et aux distributeurs de continuer à proposer à tous des films aux univers singuliers.

« Les films les plus audacieux donc les moins commerciaux, ceux qui cristallisent les enjeux de la création contemporaine, ne trouvent plus ou mal le chemin des salles. La notion de durée, la possibilité d’avoir un temps non réductible d’avance pour découvrir un film, n’existe plus suffisamment avec la salle. Un distributeur doit donc repenser les « lieux » de cinéma. VOD, festivals, événements… sont autant de lieux dont il faut tenir compte pour donner la chance aux spectateurs de voir un film. Il s’agit en fin de compte de recréer un espace-temps acceptable pour le cinéma, en dehors des impératifs commerciaux. » Julien Rejl, Numéro Zéro.

 Ces sorties s’inscrivent dans le cadre de SPIDE (et de son volet TIDE), projet d’expérimentations pan-européennes, sur les sorties dites en day-and-date (sorties simultanées multi supports) soutenu par la Commission européenne et coordonné par L’ARP.

 *  sur UniversCiné.be ; VOO ; DVDPost ; Plush et iTunes.

** sortie (quasi-)simultanées multi-supports (ici la salle de cinéma et les plateformes de VOD)

Publicités